Le Real Madrid bat son propre record avec un 35e match sans défaite

Le Real Madrid bat son propre record avec un 35e match sans défaite

LIGA – Vainqueur sur le fil de La Corogne (3-2)samedi soir

lors de la 15e journée du championnat, le Real Madrid a amélioré son record avec un 35e match d’invincibilité, toutes compétitions confondues.
Le Real Madrid bat son propre record avec un 35e match sans défaite
 Vainqueur sur le fil de La Corogne (3-2)
lors de la 15e journée du championnat, le Real Madrid a amélioré son record avec un 35e match d’invincibilité, toutes compétitions confondues.
Un record dans la douleur pour le Real de Zidane. Menés au score jusqu’à la 84e minute (1-2), les Madrilènes ont trouvé les ressources nécessaires pour s’imposer dans le temps additionnel face à La Corogne (3-2), à l’occasion de la 15e journée de Liga.
Cette victoire heureuse permet au club de rester invaincu un 35e match consécutif toutes compétitions confondues et d’établir ainsi la plus longue série de son histoire. De quoi lui permettre de confirmer son avance en tête du championnat, avec six longueurs de marge sur son dauphin, le Barça. Le Real Madrid peut désormais s’envoler au Japon, pour disputer le mondial des clubs, l’esprit libéré.
Privés notamment de Bale, blessé, Benzema et Ronaldo préservés, les Merengue, moribonds, ont eu du mal à entrer dans cette partie. Il a fallu attendre une illumination de Morata en début de deuxième période pour ouvrir le score (1-0, 50e). Sans être brillants, les hommes de Zidane ont ensuite géré cette avance mais ils se sont fait surprendre en deux minutes. Momment choisi par le nouvel entrant Joselu pour s’offrir un doublé face à son ancienne formation (1-2, 63e et 65e).
Longtemps peu inspirés, les Madrilènes ont fini par s’éviter une première défaite depuis le 6 avril 2016 (2-0 contre Wolfsbourg en Ligue des champions) grâce à leurs remplaçants. Sur un centre de Lucas Vazquez, Mariano a égalisé d’une belle tête (2-2, 84e). Mieux encore, Sergio Ramos a offert un succès inespéré à la “Maison blanche” grâce à une tête rageuse sur corner dans le temps additionnel (3-2, 90e+2). A croire qu’il ne peut rien arriver à Zidane et ses joueurs.

Related posts